La démarche PhysioSwim

La démarche PhysioSwim, c'est associer les savoirs théoriques et pratiques de la kinésithérapie du sport à l'expertise de la natation de haut niveau. 

 

 

"Le but de notre démarche est de vous aider à réduire vos déséquilibres musculaires afin de diminuer les risques de blessures inhérents à une pratique sportive où la répétition gestuelle engendre rapidement des problèmes." 

 

Un déséquilibre musculaire qu'est-ce que c'est ?

 

Les déséquilibres musculaires correspondent à un dérèglement entre la longueur et la force de deux groupes musculaires opposés. Pour que vos articulations soient stables ou qu’elles bougent avec toute l’amplitude pour laquelle elles ont été conçues, elles doivent avoir un ensemble de muscles qui maintient un parfait équilibre entre tension et longueur. 

 

"En fin de compte nous vous proposons une recette d'exercices ...Et pour cela nous avons recours à plein d'ingrédients !"

 


Voilà notre recette :


1. La balle

 

C'est le premier de nos ingrédients, et un incontournable ! Vous vous demandez certainement ce que l'on fait avec cette balle ?

 

--> Petit briefing !

 

On se sert de la balle pour faire des pressions sur des points que l'on appelle "trigger-points". Les points trigger se développent à la surface des muscles tendus (hypertonie). Ce sont des points de tension qu'il faut savoir faire "lâcher". 

 



2. Le foam-roller

 

 

Nous avons aussi recours à des foam-rollers. Vous en avez certainement déjà vus ? Vous ne savez pas à quoi ça sert ? 

 

--> Petit briefing !

 

Un foam-roller est un rouleau d'auto-massage avec plus ou moins de densité. C'est un outil qui permet de libérer les points de tensions et d'assouplir vos muscles. On va s’attarder sur les chaines musculaires douloureuses et moins souples en effectuant des mouvements de va et vient de 30 secondes à 1 minute, jusqu’à ce que la tension s’estompe, et ceci doucement et progressivement.

 

 

 

 



3. Les assouplissements

 

Les assouplissements font partie intégrante de notre programme. En effet, si chaque groupe musculaire opposé à chaque articulation possède les mêmes capacités de tension et d’allongement, de force et de souplesse, alors cette articulation pourra être mobilisée de façon équilibrée et donc sans contrainte. 

Les assouplissements visent donc, en complément des exercices avec le foam-roller et la balle, à améliorer les capacités d'élasticité musculaire et articulaire.

 



4. Le renforcement musculaire

 

Le 4ème ingrédient est une suite logique à la démarche. En effet, pour rétablir l'équilibre musculaire et lutter contre l'évolotion de tension ou d'extensibilité naturelle liée à la natation, il faut obligatoirement renforcer les groupes musculaires clés. En effet, certains groupes musculaires sont sujets à une fatigue mécanique (comme le dentelé antérieur par exemple). Il est donc nécessaire d'agir sur cette composante au même titre que ce que nous avons décrit précédemment. Tout ceci dépend cependant de vos qualités physiques personnelles, de vos antécédents, de votre âge et de votre nage de prédilection. 



5. Le taping

 

 

Outil moins courant, le taping nous sert non seulement dans le cadre de la rééducation mais aussi dans un cadre préventif.

 

Selon les modalités d’applications, la méthode est :

 

- Neuro-informative

- Corrective et stabilisante

- Calmante

- Décongestionnante

- Tonifiante et dynamisante

- Circulatoire et drainante

 

Nous pouvons nous en servir pour faciliter l'action des muscles les plus faibles ou les moins endurants ou alors relâcher ceux qui demeurent trop toniques. 



6. La vidéo

 

 

La vidéo est un outil de choix dans la prévention des blessures dans le sport. Elle est essentielle en natation. Elle nous permet d'évaluer la qualité du geste technique de chaque nage et d'en dégager les défauts qu'il faudra gommer pour prévenir l'apparition des blessures.



 

 "Le corps fonctionne non pas comme une somme de parties mais comme une entité unique."

 

Les anciennes blessures ou opérations jouent aussi un rôle dans l’apparition de déséquilibres musculaires. Chaque traumatisme corporel, quel qu’il soit crée une réponse dans les tissus (peau, fascias, ligaments, tendons, os, organes, vaisseaux etc.). Une cicatrisation musculaire post-déchirure engendre souvent un tissu cicatriciel extrêmement solide dont les propriétés élastiques sont modifiées. Par conséquence cela engendrera des déséquilibres et le corps bien que réparé ne fonctionnera plus de manière optimale. En équilibrant votre corps, vous diminuez les risques de blessure.

 

Partagez-ça avec vos amis !