Vertiges et Natation : le crawl dans le collimateur ! 



Petit rappel physiopathologique sur les VPPB, affection de l'oreille interne:


 Des débris otoconiaux (otolithes, cristaux) sont susceptibles de se détacher de la macule utriculaire. Ces débris peuvent rester libres dans l'utricule, mais s'ils pénètrent dans un canal semi-circulaire suite à un mouvement de tête particulier, il en résultera que tout changement de position de tête, susceptible de mobiliser ces débris dans le canal concerné, entraînera une stimulation inappropriée de ce canal parasité et par conséquent, un vertige rotatoire très intense, de courte durée (de l'ordre de 60 secondes), parfois associé de nausées, vomissements et d'instabilités posturales.


                                        

Crawl et VPPB.


A ce jour, peu d'études sont relatées sur les relations entre les vertiges et la natation. Cependant, il apparaît que le crawl serait une étiologie des Vertiges Positionnels Paroxystiques Bénins, du fait des nombreux mouvements de rotations de tête, notamment chez les nageurs privilégiant la respiration unilatérale [1,2,3]. Ainsi, l'exemple de cette nageuse avec une respiration unilatérale gauche qui, après avoir intensifié sa nage et sa vitesse de mouvements de tête, a déclenché un VPPB du canal semi-circulaire postérieur gauche[3],  


Il semblerait que la vitesse de rotation de tête ait une influence plus importante que la durée ou fréquence de nage, mais d'autres études sont nécessaires pour l'affirmer [1.2.3].


Le traitement consiste en une manœuvre libératoire (Epley, Semont...) qui doit être effectuée par un praticien de santé spécialisé (ORL, kinésithérapeute vestibulaire).


                       


Quelques conseils pratiques et préventifs pour le nageur.


Quelle réaction avoir si un vertige de ce type survient lors d'une sortie en eau libre, ou en piscine? 


Éviter de bouger la tête en rotation, donc changer de nage (brasse ou dos) pour rejoindre tranquillement la côte (ou le bord du bassin).


Que faire si ces vertiges sont récurrents?


Privilégier la respiration bilatérale en crawl et si malgré cela ils reviennent, privilégier les autres nages.



Article PhysioSwim écrit par Marc Le Roux



REFERENCES

-----------------------------------------------------------

1. Aksoy S, Sennaro?lu L. Benign paroxysmal positional vertigo in swimmers. Kulak Burun Bogaz Ihtis Derg. 2007;17:307–10. [PubMed]


2. PG, Ferraro S, Di Girolamo S, et al. Benign paroxysmal

 positional vertigo after intense physical activity: a report of nine cases. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2009;266:1831–5.[PubMed]


3. Asian J Sports Med. 2014 Mar; 5(1): 71–72.

Published online 2013 Nov 30.  PMCID: PMC4009091Benign Paroxysmal Positional Vertigo Caused By Swimming

Omer Tar?k Selcuk, Ali Eraslan,  Ustun Osma, Emin Eren,  Hulya Eyigor, and Mustafa Deniz Yilmaz, 




Écrire commentaire

Commentaires: 0