Le Grand Dorsal : un muscle clé dans les pathologies d'épaule et de dos.

 

Le grand dorsal est le muscle de l'automaticité. Il appartient au groupe des muscles dorsaux, essentiel à la natation puisqu'il est au service de la locomotion aquatique ! Ces efforts qui réclament une grande énergie des bras, dépendent en grande partie de la puissance de ce muscle. L'ensemble des adducteurs et des rotateurs internes de l'épaule entre en jeu dans ces mouvements de force, mais l'action du grand dorsal y est prépondérante ! Toute tension excessive de celui-ci peut affecter l'épaule et le dos.

 

Le saviez-vous : une inégalité de longueur des membres inférieurs ou une lésion ostéopathique sacro-iliaque affectera l'épaule homolatérale par tension excessive du grand dorsal --> gare à la fausse tendinopathie du long biceps !

 

Le conseil du professionnel au professionnel : Si vous suspectez une tendinopathie du long biceps pensez à effectuer d'abord unTFD (test de flexion debout) et un TFA (test de flexion assis) pour éliminer une lésion sacro-iliaque. Ensuite cherchez les points de tension sur le grand dorsal. 

 

Le conseil du professionnel au nageur : pensez à maintenir l'élasticité du grand dorsal avec des étirements réguliers ainsi qu'avec un travail d'hygiène musculaire à l'aide du "foam roller" notamment (the grid).

 

Quelques rappels anatomiques :

 

Origine : Sur l'apophyse épineuse des six dernières vertèbres dorsales, sur les trois ou quatre dernières côtes, sur l'aponévrose lombo-sacrée tendue des vertèbres lombaires et sacrées et sur le tiers postérieur du versant externe de la crête iliaque. Quelques fibres se détachent de l'angle inférieur de la scapula.

 

Trajet : Il se dirige vers en dehors, s'incurve et se tord sur l'arrière à sa partie terminale.

 

Terminaison : Il se termine sur le fond de la coulisse bicipitale de l'humérus au niveau de la lèvre interne (+ expansion sur le fascia profond du membre supérieur).

 

Physiologie :

Point fixe  à l'origine : il est rotateur interne, adducteur et rétropulseur du bras Il a une action d'abbaissement du moignon de l'épaule. Il participe à l'inflexion latérale du tronc. 

Point fixe sur l'humérus : il entraine la bascule antérieure et latérale du bassin.

 

Innervation : Nerf du grand dorsal C6, C7, C8

Partagez ça avec vos amis !

Écrire commentaire

Commentaires: 0